Le portrait du mois

Le portrait du mois

Aurélie, la perfectionniste

A 29 ans, notre nouvelle recrue devient un pilier de l’équipe grâce à son goût pour le travail bien fait et son attrait pour les spectacles de qualité.

Installée sur le parquet, l’air penseur, Aurélie exécute ses exercices d’assouplissement et se concentre en vue de son interview. Pour la jeune femme, toute réussite est une question de préparation et d’ambition ! Elle nous raconte sa découverte de l’association et son évolution au sein du groupe.

«J’ai osé»
«J’ai aperçu pour la première fois les Cheers up lors du DécaNation* à Angers et elles m’ont « envoutée » (rires). Avec mon oeil averti de danseuse, j’étais impressionnée par leur synchronisation et par leur énergie communicative. Je ne les connaissais pas et pourtant j’avais envie de me joindre à elles pour faire le show sur la piste d’athlétisme, alors j’ai osé ! Je leur ai envoyé un message via leur page Facebook et l’aventure a commencé…». Depuis, Aurélie enchaîne les prestations au sein de sa nouvelle team dans tout l’hexagone !

Une show girl se révèle
De nature réservée, la discrète Aurélie se métamorphose lorsqu’elle franchit les lignes d’un terrain sportif vêtue de sa tenue de pompom girl. «Dans ma vie personnelle et professionnelle, j’ai un tempérament plutôt calme mais quand je rentre sur scène, je suis une Cheers up et j’assume complètement !». Elle nous confie rêver de danser un jour à Paris Bercy «J’ai travaillé là-bas entant qu’hôtesse pour de nombreux événements où le public était en feu, c’est exactement ce qu’il nous faut (rires)». Etre une pompom girl c’est aussi toute une préparation de maquillage et de coiffure qu’Aurélie apprécie particulièrement «J’apprends des astuces beauté avec les filles et j’adore ça ! Je vais d’ailleurs prochainement investir dans un secret curl et de la terracota» (rires).

Une concentration à toute épreuve
Aurélie n’oublie jamais son objectif et reste concentrée du début à la fin d’une prestation. «Derrière les paillettes, ce sont des heures d’entraînement et nous n’avons pas le droit à l’erreur pour satisfaire nos partenaires. Lorsque je danse, je fais abstraction de tout ce qui m’entoure, je reste dans ma bulle malgré les remarques du public qui peuvent parfois être source de déconcentration (rires). La préparation est un gage de réussite pour être en mesure de gérer son stress. Je me suis même préparer psychologiquement à chuter sur la glace lors des matchs de hockey (rires)».

Age : 29 ans
Dans l’équipe depuis : septembre 2014
Danses pratiquées : moderne jazz (10 ans) – danse classique (15 ans)
Emploi : secrétaire commerciale
Ne se rend jamais à une prestation sans : son miroir portatif indispensable à toute l’équipe !
Sportif préféré : Renaud Lavillenie – Elu sportif français de l’année 2014

*Le DécaNation est une compétition d’athlétisme

Laissez un commentaire